07/12/2014

La Pirate


 
 

Depuis qu'elle est arrivée de sa lointaine Asie, Mademoiselle Lia ne cesse de jouer les poupées capricieuses. Ici rien ne lui plait, tout est trop ceci ou pas assez cela; Ses chaussures l'importunent (d'ailleurs elle en a déjà cassé les brides) et les vêtements d'hiver l'engoncent !  Cette petite est résolument faite pour les pays chauds et la vie sans entrave. Même la séance de photos, cet après-midi, lui fut une vraie torture. Pressée d'en finir au plus vite, elle prenait la pose à contre-jour, escaladait les arceaux des fenêtres au risque de se casser le cou, et traversait le jardin pieds nus, sans se soucier de sa toilette. Un vrai garçon manqué !
Pourtant, lorsque le regard se pose sur les clichés si rapidement mis en boite, on est incroyablement surpris pas la lumière laiteuse de sa peau nacrée, l’éclat nostalgique de son regard noyé dans les souvenirs d'enfance, ceux du pays des rêves et des merveilleux contes de fées


Lia "The Key of Love" Doll Set
Ruby Red Galleria
InMotion girl 
tenue "Lia d'Automne Vert"

06/12/2014

A la Saint Nicolas ...


 
Aujourd'hui c'est jour de fête dans la maison des poupées. Les manalas embaument chaque pièce et le chocolat chaud et mousseux fait le bonheur des invités.  En l'honneur de Saint Nicolas les demoiselles Ellow se sont faites belles dans de nouvelles tenues de Brigitte. Quant au chien de Maru, lui d'ordinaire si sage, voilà qu'il s'amuse à se glisser sur les photos, tel une guest star improvisée, aimanté par l’arôme des papillotes et tout réjoui par l'ambiance festive de la journée.



Aujourd'hui, les demoiselles portent deux jolies tenues réalisées par "Bichette Broderie", que je n'avais pas encore eu l'occasion de photographier. Voilà qui est fait  ! -lol-


Pstttt: je commence doucement à rattraper mon retard pour garder trace sur ce blog de toutes les merveilles cousues amoureusement par vos petits doigts de fées magiciennes, et qui sont soigneusement rangées dans l'armoire des poupées.....

01/12/2014

Lorsque les filles rencontrent Harry



Ne vous fiez surtout pas à leur regard angélique, à leur mine attendrissante et à leur allure de petites filles sages. Tout cela n'est qu'illusion !!! Mona et Kate sont les plus coquines petites poupées de toute la maison. Toujours en avance d'une bêtise, leur imagination ne connait pas de limite. Le seul qui leur fait peur à tous coups, c'est Harry, le nain du jardin, celui qui chaque jour indique en souriant la température du moment. Dès qu'elles l'entrevoient, les miss deviennent subitement silencieuses et se transforment en images de magazines. Un rêve pour la photographe qui profite de ce bref intermède pour prendre quelques clichés. Sous le regard amusé d'Harry qui ne quitte pas de l’œil les petites pimprenelles!


Sur ces photos, Kate et Mona étrennent d'adorables vestes signées Agnès,
Chemisier en liberty, T-shirt et pantalon rouge by Vaniline,
Pantalon blanc by Barbara.

30/11/2014

Le 1er dimanche


 

Le temps de l'Avent est arrivé et ce dimanche Miss Mary a allumé la première des quatre bougies dont l'éclat jalonnera le chemin vers Noël. Souriante dans sa nouvelle robe aux couleurs de la fête, la demoiselle a pris la pose, toute heureuse d'être enfin l’héroïne des photos du jour...

 

Hearstring Doll Mary (Garden Song Mari - 2013)
Tenue by Jo' Doll Shoppe (collection Noël 2014)

29/11/2014

La conscience du bonheur


Prendre le temps de  savourer le moment présent;
S'accorder le plaisir de l'élégance et la politesse du raffinement;
Garder au fond de soi, comme des trésors précieux, 
les partages, les fous-rire et les émotions douces;
Engrammer les bonheurs de chaque instant.


Gene by Jamie Show

18/11/2014

Rhett et les deux Scarlett


 
Je n'avais pas imaginé (mais alors pas du tout) que vingt années plus tard, une version nouvelle de Scarlett par Mattel modifierait aussi profondément ma perception "dollesque" de l'héroïne de Margaret Mitchell. 
L'assurance affichée du nouveau visage de Scarlett, son air hautain et somme toute fort peu sympathique traduisent parfaitement le caractère bien trempé de Miss Scarlett O'Hara. En ce sens, le sculpt est très réussi (et passablement éloigné du référentiel sympathique et souriant de la plupart des demoiselles Barbie). Pour ce qui est de la nouvelle tenue par contre, c'est une toute autre histoire. La version précédente me paraissait nettement plus élégante et plus proche de la toilette du film, plumes, bijoux et broderies inclus.
Quant à Rhett, souriant ou dépassé par ces jumelles impossibles et fantasques, il montre avec obstination son cou tranché (quelle idée d'emboiter ainsi la tête de ce pauvre garçon !) ou laisse tomber ses épaules dans un profond mouvement de découragement (et là, franchement on le comprend)...


De gauche à droite:
- Barbie doll as Scarlett O'Hara Red Dress 1994
- Gone with the Wind Rhett Butler Doll 2014
- Gone with the Wind Scarlett O'Hara Doll 2014
(design by Monica LaValle)


16/11/2014

The Dark Attic Evangeline



Cette Evangeline de la convention Tonner 2014 est arrivée chez moi pendant l'été; et depuis je cherche désespérément le meilleur angle pour photographier son regard de princesse hallucinée. Il faut reconnaitre que l'iris couleur "parme tendre" et le maquillage si invraisemblablement soutenu que la paupière disparait sous le khôl, ne facilitent pas la prise de vue. Certaines photos sont d'ailleurs imprésentables tant son regard parait disproportionné. A la vérité pourtant cette Evangeline se révèle d'une douceur surprenante et d'un caractère enjoué, à mille lieues de l'image fantomatique que renvoient la plupart des clichés....



Sur les photos, Evangeline porte le très joli tailleur "de voyage" de Miss Past Life (j'ignore sa marque ou le nom de sa créatrice, mais je le trouve magnifique) et un chapeau de fausse fourrure signé Tonner

Evangeline "The Dark attic"
Wilde Imagination
Convention Tonner - 2014
LE 150


15/11/2014

Evangeline Past Life

 

Evangeline et moi, c'est une très vieille histoire, une histoire en pointillés faite de longues périodes d'amour passionné et d'usures toujours ponctuelles. Souvent mes Evangeline ont pris la clé des champs, préférant la tendresse tiède et rassurante de collectionneurs tranquilles à mes tocades exigeantes et mes sautes d'humeur photographiques. Il faut dire que saisir sur la pellicule le regard d'Evangeline est au moins aussi compliqué qu'immortaliser le clin d’œil amical du hibou ou de la hulotte. Aujourd'hui encore, après des années de pratique, d'essais et de tâtonnements, me voici aussi dépourvue qu'aux premiers jours de la découverte....
Et toujours aussi émerveillée par sa stupéfiante beauté.


Evangeline Past life
Wilde Imagination - 2013
LE 350